L'OMBRE DES ÂMES ÉPARSES


Tout est calme à présent. Le silence est retombé et les oiseaux sont revenus. Mais sur chaque lieu de bataille sont encore enfouies les traces tangibles des combats, les brins de mémoire d’un passé réduit en miettes.

Morceaux d’acier torturés, fragments d’engins de guerre laminés. Éclats d’obus, lambeaux de mines, débris de métal déformés. Ils parsèment des champs et des forêts qui ont été les théâtres de la fureur des explosions, les témoins des plus indicibles peurs, les réceptacles de la souffrance des femmes et des hommes.

A Verdun et dans toute cette région, il suffit de marcher hors des sentiers battus, d’arpenter les sillons et les ornières pour toucher du doigt cette réalité. Il suffit de se laisser imprégner du silence et d’ouvrir grand les yeux pour recueillir ces bribes de guerre. Nul besoin de creuser. Nul besoin de fouiller. La terre ne cesse de rejeter ces brisures, de les forcer à affleurer comme pour les expulser à la lumière.

J’ai parcouru ce chemin, foulé cette terre. J’ai collecté ces brins de fossiles pulvérisés. Que nous disent encore ces bribes ? Serait-ce possible de détourner de leur route ces fragments issus des ténèbres ? Leur offrir une autre destinée ? Tout en respectant d’où ils viennent, j’ai tenté de les amener ailleurs.

« L’ombre des âmes éparses » est un projet né du désir de rassembler ces fragments, leur faire prendre corps. Les ramener à l’humanité. Saisis dans le mouvement, les personnages créés, presque minéraux, révèlent, au travers de leur ombre, une vraie grandeur, une énergie de fond. Une impulsion singulière. Comme un soudain élan de vie.

Using Format