Pas après pas, le chemin s'éclaire...

Du désir à l'idée, de l'idée au chemin, du chemin à l'objet, il n'y a rien de linéaire. Le voyage importe plus que la destination. Il est fait d'errements, de joies, d'échecs, de tentatives avortées. Ce qui sort de l'atelier et est offert au regard ne représente jamais vraiment ce qui en a fait l'itinéraire. Et rien de ce qui est montré ne relève vraiment, et en totalité, de la volonté de celui qui l'a créé. La matière a sa propre résistance et en cela l'inox se pose en maître. 

Using Format